Last Days / Memorial Day

Gloucester, Massachusetts, USA / 42°37’N 70°40’W / 1992
Au hasard de la route, la mythique Interstate 95, ce cordon ombilical qui nous relia un temps à notre port d’attache Alexandria VA, et dont nous revenons de sa tête nord.
Un 25 mai, Memorial Day, sur un petit port de la côte nord atlantique.(…)
Lire l’article :  Last Days / Memorial Day

C’est à une petite vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau à l’ouest de cette Interstate 95, à la hauteur de Waterville, Maine 44°54’N 69°73’W , et à peine trois heures en voiture de Boston, Massachussets, que Christopher Knight, en 1986, se retira du monde. Pendant près de 30 ans, sans être découvert. Le sujet de l’ouvrage  « Le dernier ermite », de Michael Finkel. Sa lecture donne à réfléchir sur la nature humaine, ses capacités mentales comme physiques, et sur la société évidemment. Aux USA, la possibilité d’évasion – en l’occurence extravagante –  qu’offrent les vastes espaces sauvages, à quelques heures de voiture des agglomérations anxiogènes, constitue, vraisemblablement, un « déterminisme géographique » dans le subconscient de leurs habitants. Enfin, c’est l’une des idées que je me suis faites de cet Extrême-Occident. 

2 réflexions sur “Last Days / Memorial Day

  1. Bonjour.- C’est ma femme, grande fan de vos articles du dimanche matin, qui a attiré mon attention sur le dernier: Last Days/Memorial Day. Vous y citez un livre: « Le Dernier Ermite », de Michael Finkel, consacré à un homme qui vécu isolé pendant 27 dans les montagnes du Maine. Cela a tout de suite réveillé en moi un souvenir de lecture. Connaissez-vous « A Walk Across America » de Peter Jenkins? SI ce n’est pas le cas, il faut lire ce récit de 1979 par un jeune homme qui a décidé de traverser l’Amérique, son pays, à pied. Dans la première partie de son voyage, du nord de l’Etat de New York jusqu’à la La Nouvelle Orléans, il raconte notamment son passage dans les Appalaches et sa rencontre avec Omer, un solitaire philosophe qui vit dans une cabane loin de tout chemin. Leur rencontre est intense, ils font vraiment connaissance, ils apprennent beaucoup de l’autre. Un très bon moment de ce récit de voyage si peu ordinaire. A lire absolument. N’existe qu’en anglais, et disponible probablement que sur internet, sur l’un de ces sites qui donnent accès à des ouvrages épuisés ou non réédités, mais encore cachés dans quelques librairies à travers le monde. Un autre excellent ouvrage sur la marche en forêt: « Promenons-nous dans les bois », de Bill Bryson, disponible en traduction et en livre de poche. Mais je pense que vous connaissez sûrement cet auteur irrévérencieux et diablement efficace!
    Merci de nous faire partager vos souvenirs américains et vos lectures. Il est fort probable que ce « Dernier Ermite » viendra bientôt rejoindre ma collection de récits de voyages sous toutes leurs formes.
    Bien amicalement, Jean-Marc Meyer (Nous avions fait connaissance lorsque vous étiez venu présenter le Kosovo et les Kosovars à l’Atelier Reportages d’Uni3 Genève).

    • Bonjour, et merci de ces références : je vais partir en recherche.
      Les USA, « terre de contrastes », comme étaient souvent sous-titrés les reportages de Connaissance du Monde, que l’on voyait, Salle Centrale à Genève…
      Les USA, ce demi-continent, paradigme de modernité, et contenant de vastes espaces quasi vierges.
      Cordialement,
      RM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s