Chez nous

Château de Chillon, Vaud, Suisse / 46°24’N 6°55’E / 2018
Chez nous, une croisière lémanique
Trêve d’exotisme, de paysages déboussolants, d’étranges architectures et de confrontation à l’altérité, une journée de tranquillité, dans le bleu lénifiant du Lac Léman. C’est sacrifier au «tourisme interne», ce à quoi nous serons réduits, sous peu, l’âge venant…Ce qui n’exclu pas de porter un regard curieux sur l’environnement, le notre, comme on le fait en d’autres lieux. (…)

Lire l’article :  Chez nous

2 réflexions sur “Chez nous

  1. Chers tous deux,
    Des années que je suis ce blog, un premier commentaire…
    Tout d’abord joyeux anniversaire de mariage, 55 ans, toute une vie, magnifique
    Ensuite, merci pour ce blog; les aventures du roadrunner et surtout son point de vue, sa plume, ou sa souris devrais-je dire, me ravissent chaque fois qu’un courriel arrive dans ma bal. Ses photos aussi.
    Enfin, cette croisière sur le Léman – j’y tiens, je suis vaudoise, élevée à Sugnens – me ravit. Je la fais de temps à autre (mais je la préférais lorsqu’il n’y avait pas besoin de changer de bateau – départ Genève vers 10h00 -> Bouveret, retour Jardin anglais vers 21h30). J’aime la faire avec mon époux si nous devons discuter d’un sujet qui prend du temps, ou seule si j’ai un dossier à travailler. Un jour de semaine, le bateau est calme, le voyage permet la déconnexion numérique et onpeut puiser de l’inspiration dans les paysages qui défilent.
    Et ces bateaux sont si beaux.
    Un seul ajout à vos commentaires si pertinents sur les paysages et l’urbanisme: avez-vous remarqué le magnifique ensemble que forment la cathédrale de Lausanne et le CHUV juste derrière ?
    Quant au pont de l’A9, j’en ai un souvenir lumineux: enfants, nous étions allés visiter cette merveille d’ingénierie civile juste avant sa mise en service, avant d’aller explorer le Château de Chillon. Nos professeurs n’en étaient pas à une contradiction près. Il faut bien avouer que cette autoroute avait été – temporairement – une vraie libération pour qui avait connu les embouteillages le long du lac les soirs de retour de ski

    Merci de continuer à nous émerveiller

    • Merci, chère MarieG, de vos commentaires et encouragements à persister dans cette prose.
      Sugnens, Gros-de-Vaud : j’en suis originaire…
      Peut-être pourrions-nous laisser tomber les pseudos, et poursuivre, hors Web, ce dialogue ?
      Si l’idée vous tente, vous trouvez mon adresse mail dans « A propos ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s