Borodino, hiver

Borodino, Oblast de Moscou, Russie / 55°31’N 35°49’E / 2018
Lorsque j’avais dit à Dmitrii, préparant ce séjour hivernal à Moscou, que je voulais aller à Borodino, il me répondit :
« Il n’y a rien à voir en hiver, c’est une plaine enneigée, toujours venteuse, il y fait froid. Il faut venir en été, lors de la reconstitution de la bataille ».
Têtu, je lui confirmais mon programme.
Parce qu’il y avait eu Tesson :
« Des bosquets de bouleaux, de trembles, frappaient la campagne de médaillons grisâtres.(…) Des fermes fumaient, massées dans les replis. Les hameaux semblaient grelotter. Un sanglot rôdait par dessus cet écrasement. Les morts infusaient une solennité dans le paysage aluminium (…) »
Sylvain Tesson. Berezina. Edit. Guérin, Chamonix. 2015).

Lire l’article : Borodino, hiver

2 réflexions sur “Borodino, hiver

  1. Bonjour. Très belle évocation de l’hiver russe et de la vie qui va avec pour les Russes que vous avez rencontrés. Nous avons donc une commune admiration pour la « Berezina » de Sylvain Tesson. Merci pour ces belles photos qui donnent envie de peindre. Bonne fête de Pâques. Amicalement,

    • Bonjour, merci de votre commentaire. Mon passage à Borodino était, évidemment, bien moins extravagant que celui de Tesson : en side-car Oural et bicorne…A vouloir suivre Tesson, on s’exposerait à de considérables risques ! Mais l’expérience de la retraite sur les rives du Baïkal me tenterait, je l’avoue…Rêvons encore un peu ! Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s