Sana’a

Sana’a, Yémen / 15°22N 44°11’E / 1999
A la fin du tournage au Yémen de Il Decameron, Pasolini filme Sana’a, pour un court reportage qu’il produit dans une première version en 1971, en forme d’appel à l’UNESCO pour la préservation de la ville.
Sana’a est portée sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1986, classée « Valeur universelle exceptionnelle ».
12 juin 2015, la vieille ville de Sana’a subi des bombardements. Extrait du communiqué de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova: (…) Les bâtiments résidentiels historiques, les monuments, les musées, les sites archéologiques et les lieux de culte n’ont pas été épargnés. La valeur historique et la mémoire de ces sites a subi des dégâts irréparables quand elle n’a pas été totalement détruite. »
Le Monde, 13 juin 2015 : « Depuis la fin mars, l’Arabie saoudite bombarde les rebelles houthis chiites (…) où qu’ils soient. Sans se soucier de la valeur historique, patrimoniale et millénaire des sites visés. (…) La capitale Sana’a n’est pas épargnée. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’improbable coalition de pays arabes constituée pour l’opération Tempête décisive ne serait pas opérationnelle sans les armes, les appuis techniques et logistiques de puissances occidentales. Complicité de barbarie.
Lire l’article : Au Yémen : Sana’a, d’abord