« Sur les chemins nomades »


Photo © Roland Meige 1987

Dans l’air du temps, ce blog est menacé de crise : crises énergétique et alimentaire en vue pour l’ensemble de la planète, et là, c’est le manque de contenu qui se manifeste.

A deux articles de l’épuisement des réserves de récits de voyages, cette longue aventure de plus d’un demi siècle interrompue, brutalement, pour cause de guerre en Ukraine : la Russie, dernier objectif des derniers voyages en cours.

Mais avant de fermer ce blog, ouvert il y a bientôt  9 ans, je veux lui assurer ce que je crois être une méritée prolongation. Alors je vais avoir recours à une vieille ficelle, un truc ringard que n’hésitent pas à exploiter les chroniqueurs et blogueurs qui n’ont, en fait, rien à raconter : la recension. Quelques-unes, intercalées entre les derniers vrais récits de vrais voyages.

Hors donc, pour jouer les prolongations, je vais vous servir quelques réflexions et critiques sur des ouvrages lus récemment. Facilité je vous l’accorde, mais c’est l’été, un été chaud, il faut être indulgent, je vous en remercie, chers lecteurs, fidèles, j’aime à le croire…

Lire l’article : « Sur les chemins nomades ». Nicholas Jubber

Hoggar

Tamanrasset, Algérie / 22°27’N 4°57’E / 1987
 » Le Hoggar, but premier de ce voyage, que l’on voulait approcher après l’aperçu du Tassili n’ Ajjer en 1971 (voir « Algérie, Oh ! Algérie ! »). Régions voisines, à l’échelle du Sahara « plus grand désert du monde ». Le Hoggar est aussi vaste que la France  » (…)
Lire l’article :  Hoggar