« Sur les chemins nomades »

Photo © Roland Meige 1987

Dans l’air du temps, ce blog est menacé de crise : crises énergétique et alimentaire en vue pour l’ensemble de la planète, et là, c’est le manque de contenu qui se manifeste.

A deux articles de l’épuisement des réserves de récits de voyages, cette longue aventure de plus d’un demi siècle interrompue, brutalement, pour cause de guerre en Ukraine : la Russie, dernier objectif des derniers voyages en cours.

Mais avant de fermer ce blog, ouvert il y a bientôt  9 ans, je veux lui assurer ce que je crois être une méritée prolongation. Alors je vais avoir recours à une vieille ficelle, un truc ringard que n’hésitent pas à exploiter les chroniqueurs et blogueurs qui n’ont, en fait, rien à raconter : la recension. Quelques-unes, intercalées entre les derniers vrais récits de vrais voyages.

Hors donc, pour jouer les prolongations, je vais vous servir quelques réflexions et critiques sur des ouvrages lus récemment. Facilité je vous l’accorde, mais c’est l’été, un été chaud, il faut être indulgent, je vous en remercie, chers lecteurs, fidèles, j’aime à le croire…

Lire l’article : « Sur les chemins nomades ». Nicholas Jubber

Vodlozero

Kuganovolok, Carélie, Russie / 62°23’N 36°88’E / 2021
Lire l’article : Les gens du lac

Ce n’est pas par la très modeste portée de ce site, sa confidentialité avérée, que je vais infléchir le cours de l’histoire, des guerres, de la géopolitique du XXIe siècle. Aussi, je reprends la publication des récits sur la Russie du Nord, le pays, la région, de mes derniers voyages.

Dans ces vastitudes du nord, on est loin des turpitudes de la politique, on y côtoie de petites communautés de Russes, souvent des intellectuels, des scientifiques, des artistes, qui se retirent ici, dans la solitude, la frugalité. Ils se retranchent dans ce paysage étale, au climat sévère sous la froide lumière du nord. Isolement aussi longtemps que l’on veut, cadre idoine pour la réflexion, le « ressourcement ».

Vamos a Varela

Varela, Guinée-Bissau / 12°28’N 16°60’W / 1998
(…) Cacheu, petit bled perdu sur le rio du même nom. Devant le port, minuscule, un grand panneau, portant les stigmates de l’âge, annonce sa réhabilitation, financement Banque Mondiale. Pour l’heure, deux épaves gisent contre l’unique ponton. (…)  dans un angle de l’esplanade centrale d’un petit fort portugais, des statues déboulonnées de Staline et divers comparses. Traces du passé marxiste-léniniste du pays, et de son jumeau, le Cap Vert.(…)
Lire l’article :  Vamos a Varela

Mont Athos

Καλό Πάσχα / Счастливой Пасхи !

Joyeuses Pâques aux Orthodoxes, d’ici et d’ailleurs !

L’opportunité de vous signaler l’édition d’une brochure illustrée, réalisée dans le cadre des activités de la Société de Géographie de Genève :

Mont Athos
Pérégrinations architecturales
Roland Meige

Au Mont Athos, la Montagne Sacrée des Orthodoxes, un monde à part.
Une partie reportage très largement illustrée de photos couleurs, avec plans et cartes, suivie d’un récit de voyage détaillé.
66 pages format A4 oblong, impression recto-verso professionnelle.
Edition d’auteur hors commerce, tirage limité.
Vente au prix coûtant de CHF 25 / EUR 30, frais d’envoi compris.
Commande : grandgeocoucou@bluewin.ch

Where Are The Glaciers ?

Skagway, Alaska, USA / 59°56’N 135°91’W /1992
(…) De retour sur le pont supérieur où il fait franchement froid, un grand gaillard à l’accent du deep south me demande :  » Where are the glaciers ? « . Je tente une explication simple, pour un système orographique complexe, la tête nord de l’épais massif des Chugach Mountains (…).

 » Les vents de Vancouver « , de Kenneth White, fil conducteur de ce récit de « voyage touristique », lui donnant le sel dont il aurait, sans cela, cruellement manqué. Kenneth White, inventeur et gourou de la géopoétique, et cet ouvrage certainement le plus facile d’accès, à la lecture plaisante.

Lire l’article : Where Are the Glaciers ?

Last Days / Memorial Day

Gloucester, Massachusetts, USA / 42°37’N 70°40’W / 1992
Au hasard de la route, la mythique Interstate 95, ce cordon ombilical qui nous relia un temps à notre port d’attache Alexandria VA, et dont nous revenons de sa tête nord.
Un 25 mai, Memorial Day, sur un petit port de la côte nord atlantique.(…)
Lire l’article :  Last Days / Memorial Day

C’est à une petite vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau à l’ouest de cette Interstate 95, à la hauteur de Waterville, Maine 44°54’N 69°73’W , et à peine trois heures en voiture de Boston, Massachussets, que Christopher Knight, en 1986, se retira du monde. Pendant près de 30 ans, sans être découvert. Le sujet de l’ouvrage  « Le dernier ermite », de Michael Finkel. Sa lecture donne à réfléchir sur la nature humaine, ses capacités mentales comme physiques, et sur la société évidemment. Aux USA, la possibilité d’évasion – en l’occurence extravagante –  qu’offrent les vastes espaces sauvages, à quelques heures de voiture des agglomérations anxiogènes, constitue, vraisemblablement, un « déterminisme géographique » dans le subconscient de leurs habitants. Enfin, c’est l’une des idées que je me suis faites de cet Extrême-Occident. 

Hoggar

Tamanrasset, Algérie / 22°27’N 4°57’E / 1987
 » Le Hoggar, but premier de ce voyage, que l’on voulait approcher après l’aperçu du Tassili n’ Ajjer en 1971 (voir « Algérie, Oh ! Algérie ! »). Régions voisines, à l’échelle du Sahara « plus grand désert du monde ». Le Hoggar est aussi vaste que la France  » (…)
Lire l’article :  Hoggar

Monts Bagzane

Tabelot, Aïr, Niger / 17°61’N 8°93’E / 1987
Virée dans l’Aïr, en catimini. Magnifique région, d’accès déjà compliqué à l’époque du voyage, et actuellement totalement inaccessible. Fief historique de la rébellion touareg au Niger, sur laquelle est venu se greffer, récemment, le chancre du djihadisme saharien.

Takouba
Le, ou la takouba, si l’on parle « sabre » ou « épée », est l’arme ancestrale, emblématique touareg. On croit savoir que l’Armée française va nommer « Takouba » sa prochaine opération au Sahel. On ne sait comment la chose sera perçue localement par les fiers Touareg – qu’ils soient sur dromadaire ou pick-up Land Cruiser.

Lire l’article : Monts Bagzane

Tonlé Sap, derniers jours

Siem Reap, Cambodge / 13°34’N 103°72’E / 2003
Lundi dernier 16 septembre 2019, le site du Phnom Penh Post mettait à la Une un article titré :
 » The Point of No Return » à propos de la dégradation environnementale, irrémédiable, du Tonlé Sap, constatée de manière scientifique.
Nous en avions eu un aperçu avant-coureur en 2003 déjà.

Lire l’article : Tonlé Sap, derniers jours

Kondovan / portfolio

Kandovan, Azerbaïdjan oriental, Iran / 37°47’N 46°14’E / 2008
Au cœur de l’Azerbaïdjan oriental iranien, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Tabriz, se cache, dans la face d’une falaise de basalte du Sahand, Kondovan, village troglodyte.
Les premières grottes habitées remonteraient à un bon millier d’années. L’eau de la rivière qui serpente au pied de la falaise est réputée pour ses qualités curatives, le lieu est fréquenté par les habitants de Tabriz.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au fil du Danube

Vienne, Autriche / 48°22’N 16°31’E / 2010

Postface 28 juin 2019

Il y a un siècle jour pour jour, aux termes de la Première guerre mondiale, on signait le Traité de Versailles, scellant le démantèlement des grands empires européens, ainsi que l’ottoman. Acte politique considérable, aux conséquences en cascade, qui ne sont pas terminées à ce jour : voir l’état des lieux en Europe centrale, en Turquie et au Proche-Orient.

François Fejtö (1909-2008) publia une analyse détaillée des conditions du démantèlement de l’Empire austro-hongrois : Requiem pour un empire défunt (1988, rééditions 1993 et 2014). Pour ce grand connaisseur, d’origine hongroise, l’Empire austro-hongrois ne s’est pas effondré sur lui-même, il a été détruit par les vainqueurs de la Grande guerre. Prenant le contre-pied des idées dominantes à l’encontre de la «double monarchie», on lit quelque part dans sa conclusion :

(…) L’espace qu’on recommence à appeler timidement «Mitteleuropa» (…) porte la marque de quatre siècles de domination, parfois brutale, mais souvent éclairée, des Habsbourg, lesquels réussirent à créer une administration qui, malgré ses tares et son bureaucratisme excessif, fonctionna depuis Prague et la Galicie jusqu’en Bosnie-Herzégovine. Un espace économique unifié, urbanisé, un creuset de peuples qui, en se mariant entre eux et en se détestant, en s’assimilant ou en s’opposant, créèrent une culture diversifiée (…)

C’est bien cette « unité dans la diversité » qui domine dans ce que l’on voit et comprend à travers les pays parcourus au Fil du Danube, lors  de ce voyage en 2010. L’évolution des frontières et des régimes politiques au cours de ce dernier siècle n’a pas gommé cette impression générale, une région, vaste, qui partage une longue histoire commune.
Lire le reportage :  Au fil du Danube

Nerekhta-les-Chambranles

Nerekhta, oblast de Kostroma, Russie / 57°27’N 40°34’E / 2017
(…) Longue balade dans les ruelles de terre de cette bourgade assoupie, arrêts devant ces gentilles maisonnettes, souvent de guingois, et les décors de leurs entourages de fenêtres. (…) Rencontre avec le maire, sur le site du monument aux morts de la Grande Guerre Patriotique. Il est flanqué de son adjoint aux travaux publics. On prépare le goudronnage de quelques rues, comme on nettoie la rivière. Le maire est guilleret, sa ville devrait être officiellement incorporée à «L’Anneau d’Or». Arrivée envisageable de touristes, des activités en vue, peut-être.
Lire l’article : Nerekhta-les-Chambranles

L’abâ de l’Ayatollah

Shiraz, Fars, Iran /  29°66’N 39°29’E / 2008
Nain, Ispahan, Iran / 33°56’N 52°87’E /2008
(…) Premier signe, le turban, noir; c’est donc un sayyid, un ci-devant descendant de la famille du Prophète. Et une prestance intimidante. Turban soigneusement enroulé et ajusté sur la tête tenue haute, dos droit tant que faire se peut selon l’âge. Et cette lente démarche à pas mesurés, assurant, imperceptiblement, le déploiement des pans de la cape, l`abā.(…)
Lire l’article : l’abâ de l’Ayatollah

Khartoum

Khartoum, Soudan / 15°38’N 32°32’E / 2001-2002
La lecture de « Dans Khartoum assiégée » d’Etienne Barilier ( Phébus, Paris. 2018 ) m’incite à exhumer cet article resté en jachère. Quelques moments dans Khartoum la poussiéreuse, l’assoiffée, passant d’une officine à l’autre. Je ne peux me départir de superposer au visage de Gordon Pacha, Charles George Gordon (1833-1885), celui de Mr David H., fils du dernier gouverneur du Darfour. Peut-être cette lueur de mysticisme au fond du regard bleu.
Février 2019, le Soudan revient ces jours sous les flashes de l’actualité. C’est l’entier du troisième plus grand pays d’Afrique qui est maintenant concerné.
Lire l’article :  Khartoum

Cités perdues

Tikal, Guatemala / 17°1’N 89°37’W / 1975
Angkor, Cambodge / 13°24’N 103°52’E / 2003
(…) Situées quasi sous la même latitude, mais à un peu plus de la moitié de la terre en longitude, deux civilisations brillantes, les Mayas et les Khmers, vont se développer puis disparaître rapidement, englouties par le milieu végétal de jungles épaisses.
(…) Tant pour les Mayas que pour les Khmers, les facteurs qui ont conduit à la disparition rapide de leurs empires sont divers, et peut-être d’ailleurs pas encore tous envisagés. Mais il en est un certain, dans les deux civilisations, c’est la surexploitation des ressources naturelles, avec d’inéluctables conséquences naturelles et politiques.(…)

Lire l’article :  Cités perdues