Selva

Tortuguero, Costa Rica / 10°32’N 83°30’W / 2015

L’évocation, dans l’article  « Canotage », de cet étrange paysage mi-forêt mi-eau, amène à l’atmosphère tout autant intrigante vécue sur le Caño Negro, autour de Tortuguero. C’est la jungle, ici, qui est oppressante. Dans son extravagante diversité, elle ouvre des perspectives déstabilisantes. Ecoutant d’une oreille distraite les commentaires du piloto de la lancha, il me revient quelques bribes du Partage des Eaux,  d’ Alejo Carpentier, lu il y a fort longtemps. C’est l’année suivante, à la magnifique librairie El Ateneo de Buenos Aires, reconversion parfaite d’un ancien théâtre, que j’acquière la version originale du livre :  « Los pasos perdidos », Alejo Carpentier / 1988. Extrait :

(…) Al cabo de algún tiempo de navegación en aquel caño secreto, se producía un fenómeno parecido al que conocen los montañeses extraviados en las nieves : se perdía la noción de la verticalidad, dentro de una suerte de desorientación, de mareo de los ojos. No se sabía ya lo que era del árbol y lo que era del reflejo. No se sabía ya si la claridad venía de abajo o de arriba, si el techo era de agua, o el agua suelo; si las troneras abiertas en la hojarasca no eran pozos luminosos conseguidos en lo anegado. Como los maderos, los palos, las lianas, se reflejaban en ángulos abiertos o cerrados, se acababa por creer en pasos ilusorios, en salidas, corredores, orillas, inexistentes. Con el trastorno de las apariencias, en esa sucesión de pequeños espejismos al alcance de la mano, crecía en mí una sensación de desconcierto (…)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Carpentier écrivit ces lignes lors de son séjour au Vénézuela, et de son expédition à l’intérieur du pays, remontant l’Orénoque. C’est, un peu, les parages du premier voyage extra-européen de Alexander von Humboldt en 1800. Le savant visionnaire des Lumières prédit, déjà, les changements climatiques causés par l’homme. La traduction française du passionnant  The Invention of Nature de Andrea Wulf (2015) est parue il y a peu:

Andrea Wulf
L’invention de la nature
Les aventures d’Alexander von Humboldt
Editions Noir sur Blanc. Décembre 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s