Oasis du Darfour

Abu Zeeriga-Musa, Nord Darfour, Soudan / 13°32’N 25°26’E / 2002
Sur la piste de El Fasher (Nord Darfour) à Nyala (Sud Darfour), au tiers environ des 200 kilomètres, une légère dépression de la plaine, et un grand bassin naturel. La résurgence d’un wadi souterrain, prenant source aux pieds du Jebel Marra, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest. Des abords verdoyants, cultivés, des troupeaux s’abreuvent. Les cartes anciennes, établies par les Britanniques (1946), donnent le nom de Abu Zureiga au point d’eau catalogué temporary. L’arabe est riche en vocabulaire pour nommer ces sites vitaux, avec des nuances qui échappent à nos langues : tamad, rahad, fula, birka, hafir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Progressivement, une population s’est installée à proximité; des réfugiés fuyant les combats, du Darfour et du Sud Soudan. Des concessions dispersées dans les sables et un modeste noyau, le village de Musa sur les cartes récentes. Fragile communauté, bientôt en surnombre. La sécheresse, qui s’aggrave, cause initiale des conflits dans la région.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s