Kosovo, an 3

Prishtina, Kosovo / 42°40’N 21°10’E / 2011
(…) La forte présence des organisations internationales maintien une paix fragile,  mais conforte l’image d’un protectorat des Nations Unies. Les Kosovars sont impatients d’obtenir la pleine souveraineté de leur pays, il y a du ressentiment dans l’air. Des graffitis anti-EULEX ornent les murs à l’encontre de cette machinerie complexe de l’UE. Le siège de l’institution se dresse de manière arrogante au centre-ville, le plus haut bâtiment. Le nouvel état est à la peine. Les édiles du moment, issus des rangs des chefs de guerre, ne sont manifestement pas à la hauteur de la tâche. Les révélations se succèdent concernant la corruption à tous les niveaux, la criminalité rampante. Pour la population, écrasée par une jeunesse pléthorique sans emploi et sans perspective, c’est l’affairisme à la petite semaine pour les plus aventureux, survie et résilience pour les plus nombreux. (…)
Lire tout le reportage : Kosovo, an 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s