Les pigeonniers d’Ispahan

Khatoonabad, Iran / 32°39’N 51°47’E / 2008
De vastes plaines cultivées s’étendent à l’est d’Ispahan, jusqu’aux premiers reliefs de la chaîne des Karkas. De larges parcelles, délimitées par les canaux d’irrigation, longés d’étroits chemins, organisation ancestrale du territoire. Aux jonctions des parcelles, carrefours des chemins, s’élèvent encore des pigeonniers. Belles tours d’une dizaine de mètres, elles datent de l’époque safavide (XVIIe siècle), l’âge d’or d’Ispahan. La littérature nous dit qu’il y en eu près de 3’000, et que chacune pouvait contenir environ 5’000 nids, et 14’000 pigeons.